Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

#jaitapur-down with areva-high-power-pradeep-indulkar-inde-nucleaire

High Power, un film de Pradeep Indulkar

High Power, un film de Pradeep Indulkar

Les dégats du nucléaire en Inde. Projection du film High Power à Bonnet (55), le dimanche 6 octobre à 18 heures, en présence du réalisateur.

Présentation : " En 1969 la première centrale nucléaire de l’Inde a été ouverte à Tarapur. Dans un élan patriotique émotionnel les paysans locaux ont joyeusement donné leurs terres fertiles. Aujourd’hui, presque cinquante ans plus tard la deuxième génération de ces fermiers patriotiques manifeste à Tarapur afin de pouvoir au moins subvenir à leurs besoins élémentaires. Les ténèbres se sont abattues sur la ville qui fournit l’énergie au pays. Tarapur est loin du merveilleux rêve promis. Ce qui s’est passé à Tarapur au cours de ces longues années peut servir d’alerte au monde entier avant qu’il ne soit trop tard.

Sur toile de fond d’un paradis sur terre détruit par la main de l’homme afin de satisfaire son avidité, ce documentaire présente un monde inconnu, une réalité cachée et une nature détruite.

Le réalisateur Pradeep Indulkar a obtenu le prix Uranium à Rio de Janeiro en Mai 2013 pour ce film et il sera présent à l’issue de la projection pour parler de son expérience."

Une fois n'est pas coutume, les Habitants Vigilants ont convié le public un dimanche après-midi pour partager un moment exceptionnel : la projection en présence du réalisateur du film High Power primé à Rio de Janeiro, Grand film antinucléaire.

Pourtant le réalisateur est un ancien ingénieur du nucléaire, pourtant l'Inde est à des milliers de kilomètres de Bure-Bonnet ... Alors que venaient faire dans la Meuse Pradeep Indulkar et André Larivière son traducteur ?

Les 50 personnes présentes sont restées stupéfaites du destin parallèle des populations Indienne et meusienne. "On auraient pu garder les voix off et placer nos visages sur le film, résume un spectateur". Pauvreté, problèmes sanitaires et problèmes de santé, mensonges et répression, tout ça sur un fond de corruption, c'est vrai que tout peut se superposer au climat actuel qui règne sur le plateau de Bure avec son projet CIGEO.

La sensibilisation n'est plus à faire mais encore une fois l'émotion était palpable lors du générique de fin.

Nucléaire : De Bombay à Bonnet
Nucléaire : De Bombay à Bonnet

Nucléaire : De Bombay à Bonnet

RSS Contact