Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

#cigeo-democratie bafouee-nucleaire-dechets radioactifs

Je soutiens les hiboux du bois Lejuc

Affichez votre soutien aux occupants du bois Lejuc qui dénoncent le fou projet de landra

Affichez votre soutien aux occupants du bois Lejuc qui dénoncent le fou projet de landra

Soutien à la forêt de Mandres et à ses elfes

Grand pique-nique dimanche 26 juin, à partir de 13h

Depuis le dimanche 19 juin, le bois communal de Mandres-en-barrois a été libéré de l’emprise de l’Andra. Les barbelés sont tombés, les vigiles ont déguerpi. La forêt est de nouveau ouverte et accueillante. Alors que l’Andra souhaitait privatiser ce lieu et transformer les futaies d’hêtres en « zone des puits » pour la poubelle nucléaire CIGEO, la forêt a retrouvé son usage collectif. Elle appartient à tous et à toutes.

Sur l’ancienne plateforme de stockage des engins de déforestation, un grand préau a été construit en bois massif qui se veut lieu de rencontre et de passage. Comme une invitation à se réapproprier un territoire, autour d’une ballade ou d’un café partagé au milieu des grands charmes.

« Promenons nous dans le bois Lejuc
Pendant que l’Andra n’y est plus »

Venez profiter de ces lieux, promenades, cueillettes, affouages, mais aussi constater l’ampleur des travaux débutés par l’Andra dans l’illégalité. Des hectares ravagés, des ornières béantes, des arbres arrachés.

Et Dimanche 26 juin, à partir de 13 heures, grand pique nique pour fêter la libération du bois et la première semaine d’occupation ! Un programme plus complet est à venir ! Venez nombreux-euses !

Infos : vmc.camp / Téléphone : 07 58 65 48 89

Plus d’infos sur le projet CIGEO : burestop.eu / pandor.at / burezonelibre.noblogs.org

200 000 PAS A BURE

Plusieurs centaines de personnes confluent vers le site de l'ANDRA pour protester contre le projet CIGEO, véritable faille écologique et économique du Nucléaire français. Dans l'après-midi, ils seront plus de 2000 citoyens de bon sens à manifester leur mécontentement.

Ni le temps qu'il fait, ni le temps qui passe n'entament notre détermination.

Le nucléaire doit s'arrêter.

En catimini, le Sénat veut donner le feu vert à l’enfouissement des déchets nucléaires

Bientôt une nouvelle étape vers l’enfouissement de nos déchets nucléaires les plus dangereux ? Mardi 17 mai, une proposition de loi destinée à mettre un coup d’accélérateur au projet Cigéo sera discutée au Sénat. Les opposants dénoncent un déni de démocratie et préparent leurs mobilisations.

lire la suite sur Reporterre : http://reporterre.net/En-catimini-le-Senat-veut-donner-le-feu-vert-a-l-enfouissement-des-dechets​

200 000 pas à Bure, dimanche 5 juin 2016

Les 200 000 pas approchent, alors mobilisez autour de vous pour en faire un vrai succès, comme l'an passé !
L'enjeu est de taille car mi-mai, la proposition de loi Longuet va être examinée au Sénat. Si elle se concrétise, elle lancerait la "phase-pilote" qui n'est rien d'autre que la première étape de construction de Cigéo, alors que le dossier de demande d'autorisation de l'Andra n'a pas encore été déposé.

Alors qu'on nous martelait que le "laboratoire" s'implantait dans un unique objectif de recherche, on voudrait maintenant nous faire croire qu'on lance Cigéo pour un simple test ? Nous ne sommes pas dupes, aussi rappelons une fois de plus aux pouvoirs publics que nous ne voulons pas de la méga-poubelle atomique Cigéo/Bure !


DIMANCHE 5 JUIN 2016 :
Venez apprécier la nature meusienne menacée et participer à un grand rassemblement convivial.
En matinée : 3 randonnées sur l'ancienne ligne de chemin de fer qui ne doit pas être remise en service.
A partir de midi : rendez-vous devant le site du "labo" de BURE pour un pique nique convivial, infos, chorales révolutionnaires, etc.
A 15h : construction solidaire et collective
+ concert de vieilles casseroles apportées par chaque participant-e pour dénoncer toutes celles que traîne l'Andra.

Pour réussir notre pari, nous avons besoin de vous !
Voici 1001 façons de s'impliquer, bienvenue à toutes et tous :

Vous voulez des affiches et flyers :
http://100000pasabure.over-blog.com/affiche-et-flyers.html

Venez randonner et vous faire entendre le dimanche 5 juin et grossir notre mobilisation :
Toutes infos : http://100000pasabure.over-blog.com/
Contacts : 06 81 71 54 52 - 06 82 40 63 70 - 200000pas@riseup.net

Vous cherchez un co-voiturage ou un bus, vous voulez organiser un transport :
Toutes infos : http://100000pasabure.over-blog.com/2016/05/bus-covoiturage.html

Venez donner un coup de main les deux jours précédents, le jour même ou les jours suivants :
installation de matériel, transports, logistique, etc. La maison de résistance de Bure vous accueille.
Nous recherchons aussi des véhicules / camionnettes pour les transports de matériel
Contact : 06 83 66 25 53 - 06 16 35 49 95

Vous avez envie de participer à nos ateliers de "bricolage" d'expression pour décorer les chemins de randonnées :
Toutes infos : 06 81 71 54 52

Vous voulez nous aider à financer l'évènement ?
Opération Kiss Kiss Bank Bank à relayer largement

Et n'oubliez pas d'apporter, le dimanche, vos vieilles casseroles pour le concert (et si vous en avez des gants de chantier) ...
C'est l'époque des vide-greniers, faites le plein de récipients à bon compte
!

Déchets nucléaires, surtout ne pas enfouir, ni à Bure ni ailleurs et arrêtons d'en produire
________________________________________________________________________________________________________
Organisé pa
r BURESTOP 55 + Bure Zone Libre + CEDRA 52 + EODRA + Les Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château
Avec le soutien du réseau Sortir du nucléai
re

Les opposants tiennent leur réunion d'information sur le pavé!

~~Après avoir déposé un recours contre la délibération du Conseil municipal de Mandres en Barrois (qui livre le bois communal à l'ANDRA), des habitants ont invité les associations opposées au projet de Bure à faire le 02 octobre dernier une soirée d'information sur place pour les habitants des villages environnants. Devant le refus obstiné du Maire de Mandres d'accorder la salle communale (en raison du thème de la réunion),et malgré un appel téléphonique à la préfecture de la Meuse,c'est dehors que la séance s'est tenue, en toute convivialité: couvertures, vin chaud et soupe chaude, fauteuils de jardin et projection sur ...le mur extérieur de la salle communale!

Transparence et nucléaire n'ont jamais fait bon ménage Alors que l'ANDRA dispose -pour inonder la population de généralités sur le projet- d'un budget annuel de 650 000€ par an, les citoyens de leur côté doivent rechercher et analyser jour après jour les informations que l'ANDRA veut bien ou est contrainte de laisser filer pour que le projet suive son cours. Les derniers documents publiés par l'étude RTE d'alimentation électrique, ainsi que les documents récents de l'ANDRA ont laissé les habitants pantois: ils y ont découvert comment leur territoire de vie et de travail allait être occupé, si le gouvernement donne le feu vert au projet, par 550 à 600 hectares d'installations d'accueil, de stockage, de descenderie, de galeries souterraines, de puits de rejets de gaz radioactifs, de verses de roche excavée... Il y en aura partout: au dessus, avec une zone de stockage en surface dont l'emprise a triplée; en dessous, des galeries jusque sous les villages , autour, avec les routes et voies ferrées d'amenée des colis, sous les fenêtres des uns, dans les bois et les champs des autres! Des risques insensés pour les populations, une vision d'apocalypse insupportable pour beaucoup!

Et quelqu'un dans l'assistance de renchérir: et avec tout çà, que le maire ait refusé la salle, c'est franchement dégueulasse! Il est allé jusqu'à récupérer les clefs de la salle auprès d'une conseillère municipale et n'était plus joignable.

Le projet se concrétise sur le terrain, alors même que le dossier de demande de création n'est pas déposé! Sur le terrain, on creuse déjà, on bétonne, on reprend des terres agricoles, on achète des bois. L'ANDRA effectue à grande échelle des travaux "préparatoires": fouilles archéologiques préventives, déviation de route, aménagement de voie ferrée, études pour l'implantation d'un transformateur électrique sur 7 hectares... En France, il n'est pas interdit de commencer un chantier alors même que le projet n'a pas encore reçu d'autorisation administrative de création. L'industriel prend alors ce que l'on appelle un "risque financier et industriel". C'est choquant en tous temps et en tous lieux, mais en plus, ici, ce n'est pas un industriel qui prend le risque, c'est l'ANDRA donc l'Etat, et à Bure ce sont déjà plus d'1,5 milliards d'euros d'argent public qui ont été jetés par les fenêtres pour un centre d'enfouissement qui n'a pas d'existence légale! Cherchez l'erreur! Toute la vie locale s'en ressent: arrêtés préfectoraux pour effectuer les travaux dans les parcelles privées, travaux parfois sans que les propriétaires soient prévenus, surveillance permanente par les forces de gendarmerie et les vigiles de l'ANDRA, bouleversement des terres agricoles, prévisions de coupes dans les forêts...

Dans l'assistance, les gens réagissent: Il faudrait faire des réunions d'information comme çà partout; Ici, c'est Andraville: on ne peut même plus aller se balader dans nos forêts sans qu'on vous demande ce que vous faites là...... Que va t-il se passer dans les mois qui viennent? La tension est palpable, la crainte de voir le projet être autorisé pourrait céder la place à la colère, légitime. "Si çà continue, je sors le tracteur"...dit l'un des habitants...et les associations en appellent à l'action collective. Ce projet à hauts risques nous menace tous, nous ne voulons pas en être les cobayes.

Seuls, on n'est rien; ensemble, on est plus forts...

Déchets nucléaires, ne pas enfouir, arrêtez d'en produire ! Cigéo, en finir

RSS Contact