Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

La sismique 3D de la Zira avait été programmée à quelques mois près depuis 2005

JFB #PNGMDR-sismique-zira-bure

La sismique 3D de la Zira avait été programmée à quelques mois près depuis 2005
par l'ASN/Sérail nucl
éaire

26 janvier 2006 : "PNGMDR 2007-2009". Par parait-il une "communication" en conseil des ministres du 4 juin 2003 dit ce document (p. 17), R. Bachelot "a décidé" d'établir un PNGMDR (Plan National de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs). Copiloté par l'ASN et la DGEMP (le nid du Sérail nucléaire) où le corps des mines règne en maître, il incluait notamment les producteurs de déchets, EDF, Cogema, CEA. Se voulant "un document de référence" (p. 15), il était donc prêt avant la loi du 28 juin 2008 qui lui a donné une valeur administrative. Ce document écrit (p. 110) :
"afin de proposer à l'horizon de 2009 une zone plus restreinte pouvant inclure l'emprise d'un éventuel stockage, est sur laquelle serait alors mené une reconnaissance géologique plus fine (sismique 3D) dont les résultats seraient disponibles en 2012. Les différentes étapes de cette démarche seront étroitement associées à un processus d'information et d'échanges au niveau local.".
C'est ainsi que la crème de la crème de l'élite des hauts fonctionnaires scientifiques français précipitait l'imposition d'un site à Bure (seul site depuis 1999) : la Zira que l'Andra proposera fin 2009, devant suivre cette directive à la lettre, faisant un superbe bras d'honneur à tous les inévitables problèmes qui allaient être rencontrés et cachés, ne parlons pas du million d'inconnues scientifiques.
On note aussi le prudent conseil de "processus d'information et d'échange au niveau local"... Ce PNGMDR est tellement la même chose que le "Rapport Rouvillois" de Mai 1989" :
"Ce retard est dû à la réaction défavorable des populations des sites présélectionnés par l'ANDRA. Il apparaît de plus en plus que la contrainte principale dans ce domaine est la capacité de la population locale à accepter le principe du site de stockage, beaucoup plus que les avantages économiques relatifs des différents types de sous-sol... Dans ces conditions, il semble indispensable que le choix du site soit fait rapidement par les pouvoirs publics, pour éviter toute cristallisation de l'opinion publique."
16 avril 2008, le Décret relatif aux applications du Plan National de Gestion des Matières et des Déchets Radioactifs (PNGMDR), art. 11 : "Au plus tard le 31 décembre 2009, l'ANDRA propose aux ministres chargés de l'énergie, de la recherche et de l'environnement : a) Une zone d'intérêt restreinte propice à l'implantation d'un stockage, sur laquelle seront mises en œuvre des techniques d'exploration approfondies;". Cette publication du PNGMDR par décret a été introduite par la loi du 28 juin 2006. Mais tout cela était prévu avant la loi (cf. "26 janvier 2006").
novembre 2009, l'Andra donne sa Zone d'Intérêt pour la Reconnaissance Approfondie (ZIRA) au gouvernement. Pour la première fois il est admis que : a) toute la partie Sud de la Zone de transposition, laboratoire inclus, ne pouvait pas en réalité être considérée la couche d'argile étant trop fine; b) pour tout l'Ouest d'une ligne Nord-Sud Biencourt-sur-Orge - Bure, le couche est trop profonde (pour "tenir" la EDZ, lorsqu'on passe d'une profondeur de 485 à 630 m, il faut doubler la quantité de béton des galeries). Étant donné la disposition des villages, il ne reste guère qu'un no-man-land : le triangle Bure-Biencourt-sur-Orge-Bonnet. La Zira proposée se situe à peu près moitié sur la Communauté de commune du Val d'Ornois, moitié sur celle de la Haute-Saulx. Cela n'est que l'application du PNGMDR du 26 janvier 2006/décret du 16 avril 2008.
05 janvier 2010 : "l’Autorité de sûreté nucléaire estime que la localisation proposée par l’ANDRA pour la ZIRA est satisfaisante du point de vue de la sûreté et n’a pas d’objection à la réalisation des travaux de reconnaissance prévus par l’ANDRA dans cette zone. ", signé par le collège, A-C. Lacoste, M-P Comets, J-R Gouze, M. Bourguignon, M. Sanson. L'ASN n'allait évidemment pas dire non puisque c'est elle qui avait ordonné à l'Andra d'avoir défini une ZIRA pour 2009 par le PNGMDR !
09 mars 2010, Dans un courrier adressé au Président de l'Andra, le ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Jean-Louis Borloo, approuve le périmètre de la zone d'intérêt pour la recherche approfondie proposée à l'automne dernier : « Je souhaite que vous poursuiviez vos investigations sur cette zone (...) de façon à ce que vous puissiez remettre d'ici fin 2012 un dossier support au débat public prévu avant le dépôt de la demande d'autorisation du stockage », précise le ministre qui demande aussi à l'Agence de veiller « à étudier l'implantation de l'entrée de la descenderie pour le stockage dans la zone limitrophe de Meuse/Haute-Marne » (Est Républicain 01/04/10). A noter que le Ministère avait sollicité l'avis du CLIS de Bure début décembre, à rendre fin décembre alors qu'avec le CLIS tel qu'il a été créé par le gouvernement, tout ne peut que prendre des mois. Il fera donc sans.
23 mars 2010, 18 jours plus tard ça mégote pas... : Arrêté du Préfet de la Meuse autorisant l'Andra à toutes les investigations du sous-sol sur une zone de 3700 hectares, dite ZIRA, sur les propriétés privées, closes ou non closes, situées entre 4 villages du Sud Meusien : Bure, Bonnet, Ribeaucourt et Mandres (avec le concours de la force publique si nécessaire) : "ils pourront y planter des balises, y établir de jalons, piquets et repères, y pratiquer des relevés topographiques, des travaux d'arpentage et de bornage, des opérations de recherche géophysiques, ainsi que des sondages, forages et carottages associés, y faire des abattages et élagages nécessaires et autorisés par la loi et autres travaux et opérations que les études rendront indispensables.". Au fait que le village de Bonnet ait voté non à l'enfouissement, le Secrétaire général de préfecture qui a signé cet arrêté à dit « Cette délibération n’a pas de valeur juridique en soi, c’est symbolique, cela traduit un vœu du conseil municipal ». Vu que la sismique est déjà en cours même pas deux mois plus tard, elle avait forcément été commanditée avant mars d'où l'urgence du "suivi" administratif de la chose ! En effet c'est depuis fin 2005 que cette sismique 3D est programmée en 2010 (PNGMDR publié en janvier 26/01/06). On voit bien qui gouverne (fait ce qu'il veut de) ce pays, ni la science, ni même les "Ministres-porte-crayon", mais le Sérail nucléaire puisque tous les postes techniques gouvernementaux lui reviennent en exclusivité (corps des mines).
18 mai-août 2010, campagne de sismique 3D sur 31,7 km2 couvrant la totalité de la Zira (28,5 km2) + 11 km de ligne débordant la Zira pour assurer le calage sur les forages profonds (voir : "23 mars 2010"). Deux fois, elle sera parfois interrompue par des actions militantes symboliques.

Antoine Godinot, 16/04/13

le PNGMDR pour un complement d'info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact