Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

Archives des AG

JFB

Mot du président lors de l'AG 2012
Un jour, j’ai fait un rêve de justice. Un jour, j’ai fait un rêve où les générations futures allaient créer un tribunal populaire accusant leurs aïeux. Aux bancs des accusés, assis là, leurs parents, leurs grands parents et autres ancêtres. Le motif d’accusation : dans quel état vous nous avez laissé la Terre ?
Chacun de nous est responsable, ceux qui agissent, ceux qui s’opposent, ceux qui regardent. Tous passeront à la barre et le tribunal populaire jugera chacun de nous.
Des voix de scientifiques s’élèvent, de plus en plus nombreuses. Stocker en profondeur fait de plus en plus grincer des dents. Le concept idéal présenté depuis plus de 18 ans par l’Andra s’effrite. La supercherie est démasquée et le mirage s’estompe. Une poignée d’élus s’accroche à la bourse. Ils ont choisis leur camp et le tribunal saura en tenir compte.

Ils contribuent à creuser leur trou pour l’éternité. Un trou financier car l’argent que touche chaque commune c est de l’argent public, de l’argent du contribuable. Autant d’euros détournés qui pourraient aider un pays en crise come le nôtre.

Ils contribuent à désertifier le canton, Qui a levé le petit doigt pour soutenir les entreprises locales en faillite ? avec tant d’argent. Par contre des lampadaires tous les 10 mètres, des radars pédagogiques, des salles de fêtes, Pour qui ??

Ils contribuent à marquer un territoire au fer rouge au nom du Service rendu à la Nation comme en 14 quand on a mouliné la première chair à canon du XX siècle.
Ils seront jugés aussi ceux qui regardent, sans rien faire, sans prendre position. Ceux qui attendent et qui reçoivent sans se poser de questions.
Ils seront jugés aussi ceux qui s’opposent à un tel projet. Ont-ils été assez actifs, avaient ils assez de motivation pour arrêter la machine ? avaient-ils raison d’alerter et de militer contre ? Finalement que proposaient-ils ces opposants ?
Arrêter de produire des déchets radioactifs ingérables. Financer les énergies renouvelables et leur recyclage, favoriser la création d’emplois
Stocker les déchets existants sur le lieu de leur production. Diminuer les risques d’accidents de transport, de manipulation ; ne pas créer de nouvelles zones nucléarisées
Financer la recherche sur la transmutation qui diminue la durée de vie des radionucléides. Exploiter les ressources géologiques naturelles pour créer un secteur attractif économico touristique.
Donnez nous les clés du labo ! Grâce au potentiel géothermique, nous favoriserons le maraîchage avec la création d’emplois de toutes qualifications, durables. Nous créerons un pôle touristique thermal, vert et accueillant avec encore des créations inépuisables d’emplois. Nous ferons apparaître notre territoire au premier plan du développement durable énergétique économique touristique et social.
Le siècle sera dans la maîtrise des ressources naturelles ou ne sera plus.

Mot du président lors de l'AG 2011
Dans les prochains mois, dans les prochaines années, le visage de notre canton va changer. Arrosées par l'argent de l’ANDRA, certaines communes embellissent leur voirie alors que la situation économique est des plus défavorables. Combien d'habitants dans cinq ans profiteront des beaux lampadaires et des belles façades ?
L’ANDRA n'a pas enrayé le déclin économique de notre région comme elle l'avait promis il y a 15 ans. Pire, elle contribue à stigmatiser une zone rurale en zone nucléaire.
Le loup est dans la bergerie mais les moutons boivent dans la même gamelle.
Un sursaut de conscience du CLIS pointerait ? La définition de la réversibilité remise en cause par les opposants depuis le début semble les gêner.
Seule la terre peut encore nous sauver, nous devons rester vigilants.
Les ressources naturelles : la géothermie a été mise au placard malgré un potentiel moyen mais un potentiel existant tout de même et les immenses réserves d'eau potable à proximité du lieu de stockage entretiennent l'espoir.
Côté FAVL, le couperet n'est pas encore tombé. Nous devons rester en première ligne car Gondrecourt, Grand, Chassey ou Soulosse n'ont pas encore retiré leur candidature.
Dans les médias, l'industrie nucléaire a perdu son aura. Beaucoup de reportages diffusent les risques et l'essoufflement des recherches : train castor, mines oubliées, danger d'emballement de l’EPR, fuites dans les centrales...
Restons mobilisés, ensemble nous réussirons.

Mot du président lors de l'AG 2010
Née du projet d’enfouissement des déchets FAVL, l’association de Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château a participé au recul de l’ANDRA et à l’information de la population.
Etre informé, c’est comprendre et pouvoir lutter en toute connaissance de cause. Le danger des déchets radioactifs et leur mode de gestion actuel ne convient pas à la bonne foi du simple citoyen que nous sommes. La contrepartie financière n’impressionne pas non plus le citoyen lambda de bon sens. La zone de stockage des déchets radioactifs va faire fuir les populations. L ‘Andra va faire de notre canton un no man’s land nucléaire et l’appât de quelques emplois ne suffira pas à compenser les fuites. On cherche à asphyxier une région pour lui imposer une patate chaude que personne ne veut chez lui.
J’ai entendu « Préparez votre territoire à l’enfouissement ».effectivement c’est notre territoire que l’on enfouit.
Le travail des Habitants vigilants cette année est considérable et je remercie et rend hommage à tous nos bénévoles. Nous tenons particulièrement à nous démarquer des provocations inadmissibles de certains militants. En aucun cas, la lutte des Habitants vigilants n’a été axé sur la provocation et l’incitation à la violence. Nous regrettons qu’aucune réunion publique d’information n’ait été permise à Gondrecourt, privant les habitants d’une information adéquate et laissant ainsi la porte ouverte à des dérapages verbaux.
Refuser l’enfouissement, c’est permettre de retarder un projet sans issue et définitif obligeant les générations futures à subir les conséquences non maîtrisées de la radioactivité.
Quelque soit les travaux dispendieux de certains élus dépensant des milliers d’Euros, l’installation à très long terme de déchets radioactifs dans notre sous- sol va nous priver d’un développement économique parallèle concernant le potentiel géothermique et touristique que nous possédons. Quel est l’avenir de notre force agricole et forestière qui voit son patrimoine peu à peu acheté par l’Andra ?
La distribution intra familiale de millions d’euros entre les acteurs du nucléaire ANDRA , AREVA ,CEA et EDF doit être révélé. L’exposition de la population à des dangers immédiats de radiations lors du transport, de la manipulation et de l’entreposage en surface des déchets en attente d’enfouissement ou la création d’une prochaine zone Seveso ,zone à haut risque polluant, ne doit pas être passée sous silence et ne doit pas être masqué par la création de quelques emplois à court terme.
Il est important de souligner que les Habitants Vigilants n’ont jamais jugé leurs concitoyens qui ont pu trouver un emploi direct ou indirect dans le contexte économique difficile que nous traversons.
Nous sommes présents pour dire que l’Andra n’apporte pas la solution économique qui sauvera la région mais qui l’enterrera à très long terme. Aucun mandat électif de nos élus n’a et n’aura jamais la durée de vie des déchets radioactifs qu’ils essaient d’imposer à nos générations futures.
La mission des habitants vigilants est de se rapprocher de la population locale, de chercher le dialogue constructif avec les élus et de rejeter toute tentative de provocation et de violence des 2 parties.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact