Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

Voisin de CIGEO, Syndièse est inutile et polluant

~~SYNDIESE : « nos forêts dans les réservoirs de nos voitures ? »

Un projet qui met la forêt en danger Chaque année, le projet SYNDIESE engloutirait une quantité de biomasse forestière locale (1) équivalente à 20% de la totalité des ressources forestières disponibles en Lorraine : une pression intenable pour la filière bois et dangereuse pour la régénération du capital forestier. Un bilan énergétique calamiteux Transport, séchage, gazéification…autant de phases hyper-consommatrices d’énergie. Chaque année, l’usine consommerait en plus l’électricité nécessaire à l’alimentation d’une ville de 30 000 habitants ! Tout ça pour produire assez de diesel pour faire rouler à peine 3 000 voitures ! Une usine sale…et imposée SYNDIESE serait une usine très polluante (SEVESO/ICPE) : poussières allergènes, gaz acides, cendres et goudrons toxiques et métaux lourds… l’équivalent d’une piscine olympique par mois d’effluents sortirait de l’usine pour être traités en tant que déchets dangereux… Alors qu’aucune enquête publique n’a eu lieu, le CEA a d’ores et déjà commencé la construction de l’atelier de broyage de son usine. Des antécédents chaotiques… La seule tentative équivalente à Freiberg en Allemagne (2008) n’a finalement jamais vu le jour, faute d’argent. Il faut dire que le carburant produit serait deux fois plus cher que le diesel classique pour un bilan émission gaz à effet de serre très coûteux… Le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et le recyclage…des fonds publics… Ca n’est pas un hasard si le CEA a choisit Saudron, à 3 km de Bure pour implanter cette usine. En tant que producteur de déchets radioactifs, le CEA verse des taxes à l’Etat. L’Etat reverse ces taxes à la Meuse et à la Haute Marne pour les aider à accepter le projet de méga-poubelle atomique « CIGEO » à Bure. Ensuite, la Meuse et la Haute Marne, au travers des GIP (groupement d’intérêt public) rendent l’argent au CEA pour SYNDIESE…un circuit fermé pour une paille de 320 millions d’euros…

Des alternatives ? Culture de micro algues, valorisation des gaz sortant des aciéries Lorraines, production d’hydrogène à partir d’éoliennes et amélioration des possibilités de stockage…les voies de recherches prometteuses ne manquent pas… Les investissements devraient aussi soutenir davantage la valorisation de nos déchets ménagers fermentescibles, à l’échelle des collectivités, comme le fait l’usine Lorraine Méthavalor à Forbach (57). La première solution, c’est avant tout la réduction de notre consommation excessive de carburant : rationalisation de nos déplacements, développement des filières courtes, transport de marchandises par mode fluvial et ferroviaire, transport en commun, transports doux… Avec le projet SYNDIESE à 3 km de Bure, la filière nucléaire s’auto-alimente via le CEA et nous offre un remake de « retour vers le passé » : du nucléaire et du diesel en masse... Cette nage à contre courant de la transition énergétique n’est plus tenable. Le projet SYNDIESE est un projet inutile, imposé et destructeur qui doit être abandonné.

(1) 75 000 tonnes de biomasse sèche issue de ressources forestières locales soit plus de 90 000 tonnes de biomasse fraîche (Lignocellulose – résidus forestiers, rémanents d’exploitation, déchets d'exploitation forestière…)

Dossier complet sur http://mirabel-lne.asso.fr/content/syndiese

Extrait de la lettre d 'info de l'association Bure Zone Libre de l'été 2014

Le CEA et le recyclage des fonds publics

Ce n'est pas un hasard si le Commissariat à l'énergie atomique a choisi Saudron, à 3 km de Bure pour implanter cette usine. En tant que producteur de déchets radioactifs, le CEA verse des taxes à l'État. L'État reverse ses taxes à la Meuse et à la Haute-Marne pour les aider à accepter le projet de méga poubelle atomique CIGEO. Ensuite, la Meuse et la Haute-Marne, au travers des GIP (groupements d'intérêt public), rendent l'argent au CEA pour SYNDIESE... Un circuit fermé pour une paille de 320 millions d'euros.

Et tout ça pour mettre nos forêts dans quelques réservoirs de voitures.

Chaque année, le projet ~~SYNDIESE engloutirait une quantité de biomasse forestière locale équivalente à 20 % de la totalité des ressources disponibles en Lorraine : une pression intenable pour la filière bois et dangereuse pour la régénération du capital forestier. Transport, séchage, gazéification ... Autant de phases hyper consommatrices d'énergie. Chaque année, l'usine consommerait en plus l'électricité nécessaire à l'alimentation d'une ville de 30 000 habitants ! Tout ça pour produire assez de diesel pour faire rouler à peine 3000 voitures !

Une usine sale et imposée.

~~SYNDIESE sera une usine très polluante (SEVESO/ICPE) . Poussière, allergène, gaz acide, cendres, goudrons toxiques et métaux lourds… L'équivalent d'une piscine olympique par mois d'effluents sortirait de l'usine pour être traité en tant que déchets dangereux. (Ah bon, où ça ?). Alors qu'aucune enquête publique n'a eu lieu, le CEA a d'ores et déjà commencé la construction de l'atelier de broyage de son usine.

La seule tentative équivalente à Freiberg, en Allemagne, en 2008 n'a finalement jamais vu le jour, faute d'argent. Il faut dire que le carburant produit serait deux fois plus chères que le diesel classique pour un bilan émission de gaz à effet de serre très coûteux.

Le projet ~~SYNDIESE est un projet inutile, imposé et destructeur devant être abandonné.

burezoneblog.over blog.com

RSS Contact