Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

WIPP, WIPP, WIPP, pas Hourra

Des nouvelles du WIPP.

Ça y est des "humains" comme ils disent, sont descendus dans le stockage depuis le mystérieux "événement" de la Saint Valentin. Ce sont les premiers "commandos" et ils ont fait uniquement un allez-retour dans deux des ascenseurs (celui du sel, celui de l'air), qui apparemment fonctionnent (il n'y a pas pléthore de détails) :

"Dans les jours qui viennent", un autre "commando" installera le "camp de base" au pied du puits pour le sel (c'est dit dans d'autres articles). Puis encore après, un autre commando tentera la grande aventure vers la pièce de stockage n°7 à l'entrée de laquelle l'alarme de radioactivité s'était déclenchée.

Mais juste avant cette nouvelle fracassante que les ascenseurs fonctionnent encore (sans que ça provoque d'explosion au fond), calmos, chaque chose en son temps. Une série d'articles qui disent tous la même chose, on nous parle des détails de l'incendie du 05, vulgaire incendie de bagnole (engin), un fait banal comme il s'en produit tous les jours dans la rue mais au fond d'un stockage de colis radioactifs, c'est un peu différent :

"There was so much smoke that workers had difficulty reaching the waste hoist due to poor visibility from their primary evacuation routes and obscured evacuation route reflectors, which was compounded by a delay in activating the evacuation strobe lights.Additionally, some workers had difficulty opening and donning their self-rescuers or self-contained self-rescuers."
= Il y avait tellement de fumée que les travailleurs avaient des difficultés à rejoindre le point de ralliement à cause de la mauvaise visibilité sur leur trajet d'évacuation initial et de l'assombrissement des réflecteurs d'évacuation, auquel s'est ajouté un retard dans le déclenchement des lumières d'alarme clignotantes. En plus, certains travailleurs avaient des difficulté à ouvrir et mettre leur kit de survie...

Mais enfin bon, ça a toujours été comme ça dans les tunnels non ? (la fumée noire qu'on voit sur certaines photos, c'est l'incendie du 05 février, non pas "l'évènement" radioactif toujours de nature inconnue de la Saint Valentin qui lui est optiquement propre, nickel (ou plutôt américium) pas de fumée. Cette fumée noire de l'huile, des pneus, sortait du puits de remontée du sel)

Il parait que c'est de l'huile identique qui a brulé, on en a retrouvé sur plein d'autres véhicules au fond . Cela aurait pu aussi bien faire pareil. Mais bon, on sait ce que c'est qu'un camion, il y aura toujours du gasoil et de l'huile..

Le "chef" de la sécurité des installations nucléaires militaires "dit" qu'il n'est pas content -> ça y est ça va être la fautes des travailleurs qui sont vraiment trop cons de pas avoir nettoyé leur engins salés comme de l'argenterie, de ne pas savoir ouvrir leur kit et de ne pas ouvrir les yeux un peu plus grands quand il fait sombre, mettant ainsi le futur de cette industrie en danger parce que ça lui donne une mauvaise image ce qui est infiniment regrettable (ça c'est mon commentaire perso !)

Et on a le droit au même discours qu'après Fukushima : désormais "on va renforcer les mesures de sécurité", dans les (plutôt le) centre de stockage, ça sera plus jamais pareil, ça va être hyper-sûr comme vous pouvez même pas l'imaginer braves gens (pour le vulgaire incendie d'engin) parce que pour "l'évènement" du 14, à part l'essai des ascenseurs, l'actualité est au grand calme... A.

Et tout ceci en France, n'a pas déclenché de réactions (en chaîne) de la part du directeur des risques de l'andra. La même chose à Bure ... vous le comprendrez un jour , oui ou m..

RSS Contact