Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Habitants Vigilants
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt le château

L'énergie du thorium, l'avenir vert du nucléaire? Jean-Christophe de Mestral

JFB

JCMestral propose même une solution de recyclage pour nos sales déchets. Qu'est ce qu'ils attendent ?

Soutien aux hiboux du bois Lejuc

JFB

il va falloir se serrer les ailes...

n'allez pas droit dans le mur avec le nucléaire et la répression musclée, il est tombé le 15 Aout.

CIGEO ON DIT NON

JFB
Assez

Assez

CIGEO JE DIS NON

Des nouvelles sur la géothermie. On n'en restera pas là...

Bonjour,

dés que l'Andra a été attaquée sur la géothermie, dès janvier 2013 sa réponse a été :

"L'Andra confirme qu'il n'y a pas de de ressource exceptionnelle"

N'importe qui qui entend ça de loin estimera que l'Andra n'a jamais menti.
Le premier document joint : "Andra_a_nié" (1,7 Mo) est là pour témoigner que l'Andra a menti effrontément longtemps et que le choix de Bure a été construit sur ces mensonges (n'en déplaise à nos juges).

Les autres docs qui suivent ne sont que les pages défaites de ce document, faites pour pouvoir être utilisées seules (taille 145 à 471 ko) et une en plus, "Jl_Andra_aut2012", qui comporte une présentation plus perso

Tout ça est à usage libre et nous tenons ces documents à votre disposition sur simple demande.

 

Pink Floyd - Marooned (Official Video)

JFB

"Vous abattez des arbres

pour y enfermer des fous

qui sont devenus fous

de ne plus jamais voir d'arbres"

Manif anti Bure - CIGEO à l'autre bout de la France.

Les opposants de toute la France prennent le relais des actions locales. Le problème des déchets radioactifs, de leur enfouissement et du nucléaire est national.

Tous solidaires pour sortir du nucléaire

Je soutiens les hiboux du bois Lejuc

Affichez votre soutien aux occupants du bois Lejuc qui dénoncent le fou projet de landra

Affichez votre soutien aux occupants du bois Lejuc qui dénoncent le fou projet de landra

Tentaive d'homicide sur les opposants anti- cigeo par un ingénieur de l'ANDRA

JFB

Que se passe-t-il dans la tête de l'ingénieur de l'ANDRA quand il arrose d'essence un groupe de manifestants anti cigeo ? ça fout la trouille jusqu'où ils peuvent aller.

Nous devons arrêter ça.

Les fruits de la colère

Si l'enfouissement des déchets radioactifs est irréversible, l'attitude des politiques pervertis est inacceptable. Et maintenant, les propos de landra sont irrecevables : admettre avoir commis des erreurs quant aux procédures de défrichement illégal, c 'est admettre prévoir des erreurs quant à la gestion des déchets radioactifs. Et quand les cheminées d'évacuation tomberont en panne, quand un colis se fissurera, une galerie s'effondrera, la radioactivité c'est pas de bruit, pas d'odeur; est -ce que les populations seront averties ?

CIGEO est inadmissible.

qui sème le vent, récolte la tempête

Après la victoire juridique contre l'ANDRA, la lutte à Bure continue de plus belle !



Les associations et habitants déposent un nouveau recours

Après leur victoire juridique et la suspension des travaux dans le bois Lejuc ordonnée par le tribunal, les habitants et opposants déposent un nouveau recours contre l'arrêté du maire de Mandres-en-Barrois (Meuse), autorisant, a posteriori les travaux d'édification d'un mur. Face au rouleau compresseur de l'ANDRA, la lutte à Bure continue de plus belle, alliant batailles juridiques et actions sur le terrain.

Rappel des faits : l'ANDRA réalisait des travaux en toute illégalité depuis des semaines

Depuis le 6 juin 2016, l'ANDRA avait entrepris des travaux de défrichement et de clôture sur le bois Lejuc à Mandres, afin d'y réaliser des sondages en vue du dépôt de la demande d'autorisation de création du projet CIGEO. Ces travaux préliminaires sont directement en lien avec le projet CIGEO et n'avaient fait l'objet d'aucune demande d'autorisation préalable, pourtant exigée par le Code forestier et le Code de l'urbanisme. Le défrichement, en particulier, ne pouvait être réalisé sans étude d’impact ni enquête publique.

Alors que les opposants tentaient depuis plusieurs semaines par de nombreuses actions et occupations d'empêcher l'avancée de ces travaux illégaux, l'ANDRA a tout fait pour les accélérer, les réalisant de jour comme de nuit, ainsi que le week-end.

Face à un tel rouleau compresseur, 8 associations et 4 habitants de la commune ont été contraints de saisir en référé le Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc. Le 1er août 2016, le tribunal a donné raison aux opposants, en ordonnant la suspension des travaux illégaux et en demandant la remise en état du site dans un délais de 6 mois, sauf autorisation en bonne et due forme obtenue d'ici là. Et l'ANDRA risque bien de ne jamais pouvoir obtenir ce fameux sésame dans les temps, puisqu'elle va devoir réaliser une étude d'impact, ainsi qu'une enquête publique, une procédure longue et complexe...

Cette décision a permis – s'il en était besoin – de dévoiler les manœuvres et pratiques plus que douteuses de l'ANDRA. Si elle s'arrange aujourd'hui avec la réglementation, qu'en sera-t-il demain lorsqu'il s'agira de mettre en oeuvre le chantier industriel le plus risqué et le plus complexe du siècle ?

Un nouveau recours contre un arrêté ubuesque

Au cours de l’audience de référé du 28 juillet, l'avocat de l'ANDRA a produit un arrêté de non-opposition à une déclaration préalable daté du même jour et autorisant l’ANDRA a édifier « une clôture en éléments de béton » dans le Bois Lejuc. Arrêté qu'elle venait de recevoir par un messager bien particulier de l’ANDRA. Ubuesque !

Cet arrêté entaché de multiples irrégularités (voir le recours déposé) a en réalité été pris pour tenter de régulariser les travaux d’ampleur illégalement entrepris par l’établissement public depuis des semaines.

Or l’ANDRA ayant cru pouvoir se permettre de commencer les travaux de défrichement et d’édification du mur de béton sans autorisation, il est fort probable, malgré l’ordonnance de référé, qu'elle cherche à poursuivre ces travaux se fondant sur cet arrêté du 28 juillet, totalement illégal. Pourtant, pour qu'une autorisation de construction du mur puisse être délivrée par le maire de Mandres, l'ANDRA aurait dû demander en amont une autorisation de défrichement au Préfet. Celle-ci n'ayant pas respecté la procédure, légale, l'arrêté du maire de Mandres ne peut être qu'illégal.

C'est pourquoi les 8 associations et 4 habitants viennent de déposer, devant la justice administrative, un recours en référé et un recours au fond contre la décision du maire de Mandres, afin de ne laisser aucune possibilité à l'ANDRA de poursuivre ces travaux. Alors qu'un grand week-end de mobilisation est en préparation pour le week-end des 13, 14 et 15 août, la lutte à Bure s'amplifie et a de beaux jours devant elle. Elle ne cessera qu'avec l'arrêt du projet irresponsable d’enfouissement des déchets du nucléaire.

Contacts presse :

Pour les opposants et associations :
BURE STOP 55 : 06 88 27 16 06
MIRABEL : 06 73 49 33 84
Réseau "Sortir du nucléaire" : 06 85 23 05 11

Chargée de communication : 06 64 66 01 23

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>
RSS Contact